Les Monochromes

 

Monochromes 2007 – 2014

trois tableaux : BleuRougeVert

« L’artiste est inventeur de lieux. Il façonne, il donne chair à des espaces jusqu’alors improabables, impossibles ou impensables : apories, fables topiques. » Georges Didi-Huberman

Le genre de lieux que j’invente attire l’inépuisable de l’espace, du fond marin au ciel étoilé.
Quitter l’urbain et le végétal des « Villes » pour explorer d’autres décors, approfondir le caractère visuel de l’imagination et accroitre l’emprunte de mes recherches.
Mes blocs seront plus exigeants au fil de ce travail exploratoire et acharné, le processus de fabrication de plus en plus intense.
Ces trois toiles seront théoriques, plus riches, plus fines, plus intimes.
Le mouvement circulaire de la découpe des pièces est le lien des ces monochromes.
Jouant comme il se doit sur mes trois lectures de prédilection (fluo/réflecto/naturelle), nous verrons apparaitre des nuances de transparences colorées et brillantes ainsi qu’une lumière qui cloira le phénomène, le phosphorescent dans le noir total.
Sur le dernier volet de cette trilogie, la conception des plaques est presque une œuvre seule tant chaque épaisseur superposée est traitée comme un labyrinthe de variation de couleur, une épreuve de camisole pour celles qui les entourent.