2018-2019

 

« les choses sont vraies ou fausses selon la face par où on les regarde »
B. Pascal

Avec mes précédents tableaux, j’avais travaillé la forme conique pour le traitement « prisme » de sa lumière. Avec cette série de petits formats, il m’a été permis des raisonnements de combinaisons de probabilités plus studieuses. Mes recherches sur le cônes m’ont donc dirigé vers sa construction en escalier : cette accumulation de cercles de tailles dégressives vers le sommet. Pour cette nouvelle matière, chaque section devait être une planche de couleur ordonnée et multiple, superposée à une autre, puis une autre etc… pour atteindre une hauteur convenant à mon épaisseur de taille,et ainsi pouvoir la trancher en forme de cône où chaque palier serai un constat hasardeux de couleur. L’anneau est devenu la suite logique de l’exercice, utilisant les mêmes soucis de la méthode. Le traitement du phosphorescent dans la composition a été augmenté de sorte à influencer une lecture nocturne plus spectaculaire. Les choix d’un travail cinétique s’orientent aujourd’hui vers un mix « transparent/phosphorescent » et sur le caractère plus fastidieux de la tranche de l’adhésif.

 

Cônes

Anneaux

Nouvelle matière