2001

2001

Mon nouveau travail ressemble à des maquettes de grandes villes, se transforme en végétal.

Une autre histoire débute, le mythe s’apprend, trouve sa cachette.

Les jeux de lumière trouvent un autre sens, la loupe s’inscrit comme alliée, les regards aiment se perdre parmi ces tranches de couleurs et des sourires les accompagnent.

L’été , je gagne trois sous sur un tournage à Paris. Un petit tour sur la côte basque. A Guéthary , nous déjeunons au bord de l’océan, c’est le 11 septembre … Dans le train du retour, c’est la stupeur et l’abasourdissement général.

 

Je m’installe en Dordogne et participe, en échange d’un grand atelier, à la remise en forme (à ma mesure) d’un château marqué par la tempête. J’ai tout à apprendre, je suis petit commis et palefrenier, mais au grand air de Puyferrat .