1997

Début 1997

Je vois mon âme en face. Marsyas est terminé. Au travers de l’air mes regards sont différents.

Je suis heureux. J’ai tissé de mille couleurs un tapis volant.

Une chouette est dans ma vie. Je peux quitter le Périgord.

Le tableau s’installe à Courbevoie, dans le studio Côté Cour pour une séance photo et une première présentation publique.

C’est la galerie Gastaud & Gaillard, rue Debelleyme à Paris qui nous offrira un frisson intimidant. Mon coeur bat très fort. C’est novembre et c’est l’été ! Beaucoup de monde pour ce soutien. J’ai changé. Ma fille est grande, elle est là, c’est le bonheur.

Les petits boulots recommencent, déco par-ci, intermittence par là, la course aux heures. L’adhésif reste discret et léger, les mots viennent pour mieux m’évader, ma fille est belle, nous nous tenons par la main, c’est peut-être mercredi.